Dr Yves Bokobza   | 01 46 47 50 79
PRENDRE UN RENDEZ-VOUS

L’ablation du cristallin clair dans la chirurgie des fortes myopies

Une technique efficace mais encore controversée

Il s’agit là d’anticiper l’opération de la cataracte chez les grands myopes. Le praticien vide le sac du cristallin de son contenu, qui, contrairement à l’opération de la cataracte, est parfaitement transparent. Il y place ensuite un cristallin artificiel correcteur de la myopie dont souffre son patient et dont la puissance a été mesurée au préalable avec précision.

L’ablation du cristallin clair, pour quelle myopie ?

Les sujets très myopes, au moins – 10 dioptries, et âgés de plus de 50 ans, sont concernés. En effet, on s’est aperçu que les grands myopes ont une prédisposition accrue à la cataracte. Avec ce geste chirurgical, on ne fait qu’anticiper l’opération de la cataracte Cette opération n’aura aucun effet sur un éventuel astigmatisme associé, qui pourra faire l’objet d’un autre traitement. Les avantages et inconvénients de l’ablation du cristallin clair

Les avantages et inconvénients de l’ablation du cristallin clair

La vision de loin est très nettement améliorée, même si des lunettes deviennent indispensables pour lire.

En effet, l’ablation du cristallin supprime toute possibilité d’accommoder, et le patient doit être parfaitement informé de cette nouvelle situation avant de prendre sa décision. Encore qu’il soit aussi possible d’opter pour la bascule ou monovision qui consiste à laisser persister volontairement une légère myopie sur l’un des deux yeux pour faciliter la lecture. La précision de la mesure de la puissance du cristallin artificiel introduit dans l’œil conditionne directement la précision du résultat post-opératoire. Ces mesures sont parfois difficiles chez le fort myope, ce qui explique certaines variations dans les résultats.

Chirurgie du Cristallin, Opération Forte Myopie

Comme avec les implants myopiques, la différence de vision induite entre les deux yeux impose le port d’une lentille sur l’œil non encore opéré. L’opération doit être précédée d’un examen attentif de la rétine à la recherche de lésions favorisant le décollement de rétine qu’il faudra traiter, le cas échéant, avant la chirurgie. Le risque de décollement de rétine est en effet plus grand chez le myope. Il est légèrement accru chez le myope opéré de cataracte, surtout après ouverture d’une cataracte secondaire au laser YAG.

En bref...

Ces méthodes chirurgicales, implants ou ablation du cristallin clair, sont plus rarement employées que les autres techniques de chirurgie réfractive. Elles s’adressent en effet aux très grands myopes, largement minoritaires. Elles bénéficient toutefois elles aussi des avancées techniques et des progrès du savoir-faire.

Les implants, en particulier, ont certainement un bel avenir.