Dr Yves Bokobza   | 01 46 47 50 79
PRENDRE UN RENDEZ-VOUS

Pendant l'opération

Les réponses aux questions que vous vous posez pendant une opération laser des yeux :

Quel est le mode d'anesthésie ?

Il s'agit toujours d'une anesthésie locale. On instille dans l'œil à opérer un collyre (gouttes) anesthésique très puissant une à deux minutes avant l'opération. La cornée est ainsi totalement insensibilisée. Aucune injection n'est nécessaire.

Quels sont les risques de cette opération ?

En chirurgie le risque zéro n'existe pas. Pour le sujet qui nous concerne, il est statistiquement exceptionnel, puisqu'il est inférieur à 1/1000 opérations pour des chirurgiens qui ont l'habitude. Il est inférieur au risque statistique du port prolongé de lentilles de contact. Les complications sont très rares car l'opération est automatisée et sécurisée. Le Lasik 100% laser confère à la technique une sécurité inégalée. Il peut s'agir d'un problème rencontré lors de la découpe de la lamelle cornéenne dans le Lasik standard ou lors de l'application du laser. Le plus souvent les sécurités fonctionnent et, quand c'est nécessaire, l'opération est ajournée et reprogrammée plus tard. Il peut aussi s'agir de réactions inflammatoires de l'œil induites par l'opération, qui rentrent en général dans l'ordre en suivant un traitement adapté. Les cas les plus graves peuvent se traduire par une baisse de quelques dixièmes de la meilleure acuité visuelle, qui justifient parfois une deuxième opération.

L'opération est-elle douloureuse ?

L'opération ne dure que six à sept minutes par œil. Elle est quasiment indolore. Tout au plus le patient ressent-il une discrète sensation de pression passagère. Si l'ouverture palpébrale est insuffisante, l'écarteur à paupières, instrument conçu pour maintenir l'œil ouvert, peut être inconfortable pendant la durée de l'opération.

Opère t-on un œil à la fois ou les deux yeux le même jour ?

Ceci est affaire d'école. Dans la période qui a suivi l'avènement du Lasik nous opérions un œil après l'autre, à une semaine d'intervalle. Cette attitude prudente générait néanmoins entre les deux opérations des troubles de la vision binoculaire, surtout en cas de forte myopie. Un seul œil étant corrigé, la vision des opérés était en effet inconfortable une fois les deux yeux ouverts. Depuis environ six ans, du fait de l'accroissement considérable de la sécurité, de l'avénement du Lasik 100% laser et de la rareté des complications, il nous a paru légitime d'opérer les deux yeux le même jour. Cette attitude, beaucoup plus confortable pour le patient, lui permet de reprendre très rapidement ses activités professionnelles. Cette chirurgie bilatérale est admise aujourd'hui par la communauté ophtalmologique et adoptée par la plupart des chirurgiens. Le patient doit être néanmoins prévenu qu'au moindre problème, aussi bénin soit-il, un seul œil sera opéré et la chirurgie du deuxième œil différée de quelques jours. Bien entendu on respecte la volonté des personnes qui préfèrent être opérées des deux yeux à quelques jours d'intervalle.