Dr Yves Bokobza   | 01 46 47 50 79
PRENDRE UN RENDEZ-VOUS

Les problèmes oculaires chez le myope

L’œil myope : attention, fragile ! Et mieux vaut prévenir que guérir.

Plus long, plus gros que l’œil normal, l’œil myope est plus fragile. Sa rétine plus étirée, est soumise à une tension plus forte, ce qui favorise les déchirures et les décollements de la rétine. Il présente souvent des modifications de l’humeur vitrée qui se traduit par la perception de corps flottants (petites mouches volantes) qui bougent lentement selon la position du regard. L’examen du fond d’œil (examen de la rétine) chez le myope doit être fait régulièrement pour dépister des zones de fragilité rétinienne qu’il faudra consolider au laser. Cet examen du fond d’œil doit être systématique avant toute opération de la myopie au laser.

Dans la deuxième partie de la vie, après 50 ans, le myope, et surtout le fort myope est exposé au glaucome et à la cataracte. De ce fait, la surveillance de la tension oculaire est très importante pour dépister un glaucome débutant.

Si une cataracte survenait, il faudra l’opérer et le chirurgien ophtalmologiste pourra corriger totalement la myopie par le biais du changement de cristallin, un mal pour un bien !